Ma première French Divide – Dernière Partie – Vers Mendionde…

Jour 11 – 134 km – 3833 m – Sarracolin – Asson

IMG_4310

https://www.strava.com/activities/1135418889

Après nous avoir servi de ravitaillement du soir, puis de zone de bivouac, nous avons trouvé à Sarrancolin une boulangerie qui faisait les petits-déjeuner, c’était une providence avant d’attaquer le point culminant de cette épreuve. Ensuite nous avons pris la direction des chemins vers le Tourmalet. La piste montait progressivement entre 8 et 12 % dans la forêt, rien de tel pour se mettre dans l’ambiance. Nous avons fait 1200 m de dénivelé en 13 km… L’avantage est que le matin les jambes sont fraiches et la tête est floue, donc cela passe sans trop de problèmes.

La trace nous emmenait ensuite vers la zone touristique du lac de Payolle où mes amis, Jeff et Mumu, nous on rejoint pour nous suivre jusqu’en haut du Tourmalet. La première partie empruntée des chemins sur un profil descendant, mais ensuite à 10 km du col nous rejoignions la route pour la montée proprement dite. Malgré l’aspect spectaculaire, cela a été la partie que j’ai le moins aimé sur cette Divide, les voitures, les motos, les camping-car et la fatigue des jours précédents n’ont pas aidé à cela. Ma transmission qui était très bien sur une bonne partie de l’épreuve s’avérée trop longue sur ces pentes et avec des jambes plus trop fraiches avec des tendinites qui me suivent depuis 8 jours.

Une fois en haut du col je n’avais envie que de continuer, l’ambiance de col s’apparente plus à une heure de pointe à un feu rouge en pleine ville qu’autre chose. Nous redescendons avec Lourdes comme objectif. Mais la trace qui nous permettait de souffler dans un premier temps aller emprunter quelques chemins de VTT locaux ensuite, cela peut être très sympa sur une sortie à la journée, mais pas là, pas maintenant.

L’arrivée sur Lourdes ou Las Vegas, je ne sais plus, est épique et a marqué tout le monde, mais nous voulons avancer pour en sortir rapidement et nous rapprocher au mieux de l’arrivée. Les chemins le long du Gave de Pau sont bien plus agréables, mais après quelques dizaines de kilomètres plus loin, Adrien crève et nous décidons de nous poser dans le premier camping, la nuit tombe, le camping est confortable, nous pouvons nous poser sous un barnum, ce ne sera pas du luxe pour reprendre des forces avant la prochaine journée qui sera peut être la dernière.

Lavé, rassasié, il ne reste plus qu’à se reposer, c’est la meilleur chose à faire.

Jour 12 – 184 km – 3271 m – Asson – Mendionde

IMG_4332

La dernière bosse…

https://www.strava.com/activities/1137888567

Au matin de cette fameuse journée, le physique n’est pas bon, même si j’en ai peu parlé, j’ai quatre tendinites qui sont apparues depuis le km 600. En changeant de position de selle, cales, pieds, c’est gérable en roulant, par contre c’est très douloureux de poser le pied par terre. J’ai une cheville qui est enflée, j’espère juste ne pas avoir trop de poussage ni trop de boue, ce qu’il y aura… abondamment.

La journée à travers le Béarn puis le Pays Basque a été beaucoup plus difficile que je ne l’imaginais. Car la fin est proche, mais les éléments s’acharnent pour ne pas nous faire avancer. Le Béarn et le début du Pays Basque a été une succession de chemins boueux, techniques entrecoupés de quelques parties roulante sous un temps digne du Nord.

J’ai peu de souvenir de la portion entre la pause du midi à Navarrenx et Saint-Jean-Pied-de-Port, tant j’étais vidé physiquement, mais je sais une chose, c’est que je voulais avancer. A l’approche de Saint-Jean, les forces me reviennent, je sais qu’après il reste 50 bornes, mais ceux là sont particuliers… Arrivés dans le centre de la ville, nous empruntons l’artère touristique et là je croise deux visages familiers, Cécilia et Ben deux amis en vacances dans le coin, me suivent depuis le début, je n’en reviens pas, ils me disent qu’ils seront à l’arrivée pour m’accueillir, c’est adorable de leur part et leur en suis très reconnaissant, MERCI. Je ne m’attendais pas à cela, cela me redonne de l’énergie pour finir, oui finir !! Même moi j’arrive pas à me rendre compte que je suis en train de finir cette Divide qui occupe mes pensées chaque jour depuis plus de 6 mois et mes jambes depuis 12 jours.

IMG_4429

La dernière portion est magnifique par ses paysages mais ingrates par ses pentes, les montées sont courtes mais raides, peu importe, chaque kilomètre fait est un de moins vers Mendionde. Pour avoir étudié 50 fois cette fin d’épreuve, je sais que le grand Sam nous a mis une dernière bosse à 6 km de la fin, je l’attend, je commence à la voir, puis à l’entamer. Je suis toujours avec Gautier, Adrien a eu quelques problèmes techniques depuis le matin et il est quelques kilomètres derrière. Nous montons à notre rythme avec les moutons et une fois en haut, nous avons juste le coucher de soleil, nous savourons l’instant et là Gautier me dit qu’il n’y a plus qu’à profiter, c’est ce que nous ferons dans un silence de cathédrale.

A l’entrée de Mendionde, le coq de l’épreuve nous attend, nous entrons dans le village et tout le monde est là, les organisateurs, les participants arrivés de la journée, mes amis croisés à Saint-Jean-Pied-de-Port et d’autres visages familiers. Ma soeur, mon beau-frère, mes nièces, mon père et sa compagne sont là, mais pourquoi, comment !?! Avec la Divide, j’étais un peu déconnecté du monde réel et ma famille était en vacances à une centaine de kilomètres de là, Capucine ma copine ne pouvant pas être là, a tout organisé. Non seulement c’est un plaisir indéfinissable d’arrivée au bout de cette épreuve, mais en plus cela rajoute encore plus d’émotion et de bonheur et pour le reste, il m’appartient… mais rien que d’écrire cela me donne toute les raisons pour recommencer !

Merci Sam, merci les organisateurs, Céline, Lionel, Thibaut, Milo, merci Jeff et Mumu, merci Cécilia et Ben, Merci Claire et Nico, Zélie et Elsa, Gérard, Marie-Christine et Lulu le chien et une mention particulière pour Capucine qui me laisse vivre mes rêves et y participer aussi…

247A4601247A4595

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :